Action concertée et développement collectif              EN

Au Québec la valeur de l’action collective est reconnue pour sa capacité d’atteindre des changements structurants pour les milieux locaux.  En mobilisant des acteurs de secteurs et d’horizons différents autour d’une vision commune de changement, les démarches accèdent à des sources d’influence multiples et tirent profit de savoirs diversifiés. 

Je pourrai aider votre groupe à évaluer quelle structure pourrait convenir le mieux aux besoins de votre démarche concertée.  Les démarches collectives doivent souvent apprendre à concilier les intérêts des différents acteurs et à coordonner une multitude d’actions distinctes tout en respectant l’autonomie de chaque organisme participant.  Mon accompagnement veillera à ce que votre initiative trouve le juste équilibre entre action, réflexion et attention à la dimension humaine du processus, dont:

  • le choix d’objectifs réalistes et de stratégies réalisables;
  • l’établissement de mécanismes de coordination et de suivi qui n’alourdissent pas outre mesure l’action à réaliser;
  • l’investissement incontournable dans les communications et les autres aspects relationnels;
  • les enjeux de pouvoir et de confiance mutuelle;
  • les options de gouvernance.

 

J’offre de l’accompagnement et de l’animation portant sur :

  • la cartographie du paysage des enjeux et le repérage des savoirs existants à l’intérieur du système d’action;
  •  l’identification d’objectifs communs, la planification conjointe et la mise en œuvre;
  • la mise en place de mécanismes de gouvernance et de communications adaptés aux besoins des instances de coordination;
  • les approches de mobilisation qui favorisent une participation substantive des citoyens et des acteurs en périphérie de la démarche ;
  • le développement et la mise en oeuvre de programmes de soutien financier aux initiatives de mobilisation. 

flock-of-birds-282591_1280.jpg

L’impact collectif – quoi de neuf à ça?

Depuis quelques années, le vocable « impact collectif » est venu décrire une certaine forme de démarche collective qui met l’accent d’abord sur les résultats à atteindre ensemble.  Les démarches d’impact collectif réunissent cinq conditions : un plan d’action commun, des actions qui se soutiennent mutuellement, une communication permanente, un système d’évaluation commun et une structure de soutien.

À l’instar de plusieurs leaders d’opinion dans ce champ d’action, je suis de l’avis que le terme « impact collectif » ne doive pas servir à décrire toute forme de démarche collective.  Le terme « impact collectif » s’applique plutôt à une forme particulièrement exigeante d’action concertée intersectorielle qui s’attaque à un enjeu complexe – mais qui a aussi le potentiel de générer des impacts d’ordre plus significatif. 

Comme l’affirme Tanya Boyea-Robinson de l’initiative Living Cities aux Etats-Unis, l’impact collectif exige de ses organismes participants :

  • qu’ils s’engagent à faire évoluer leurs propres pratiques pour les faire arrimer à l’intérieur de stratégies définies collectivement;
  • qu’ils s’investissent dans une culture de rétroaction qui, elle, s’appuie sur une communication authentique et ouverte.

Ma compréhension du fonctionnement et des conditions de réussite des démarches de type « impact collectif » est fondée dans l’expérience.  J’ai travaillé pendant plusieurs années à soutenir le développement des capacités afin que cette forme d’action concertée prenne de l’essor à Montréal.